Extractions et dents de sagesse

L’extraction dentaire consiste au retrait d’une ou plusieurs dents de la bouche.

 

Bien qu’il soit recommandé de trouver les solutions pour préserver les dents naturelles d’un patient, il arrive que, dans certaines situations, l’extraction dentaire soit un traitement proposé. Dans tous les cas, le dentiste évaluera toujours la possibilité de sauver une dent naturelle avec d’autres traitements.

 

Voici quelques raisons pouvant mener à l’extraction d’une dent :

 

LA CARIE

Lorsqu’il n’est plus possible de traiter une dent dont la carie s’est répandue dans des endroits impossibles d’accès, l’extraction dentaire pourrait être une option de traitement.

 

LA MALADIE PARODONTALE

La dent est maintenue en place grâce à l’os autour de celle-ci. Lorsqu’une dent ne possède plus suffisamment d’os pour remplir ses fonctions (à cause d’une maladie parodontale), l’extraction pourrait être le traitement envisageable.

 

LE MANQUE D'ESPACE DENTAIRE

Le manque d’espace dans la bouche est un problème courant. Le meilleur exemple est celui des dents de sagesse : comme ces dents ne sont pas indispensables (notez que chez plusieurs personnes, ces dents sont inexistantes), il peut être recommandé de les extraire.

 

L’extraction dentaire pour manque d’espace pourrait aussi être une solution proposée pour d’autres dents, mais les soins orthodontiques sont à privilégier afin de conserver toutes les dents utiles à la mastication.

 

LES DENTS DE SAGESSE

La dent de sagesse est la troisième molaire située complètement derrière les autres dents. Dans la majorité des cas, cette dent pousse au début de l’âge adulte et se retrouve souvent coincée dans l’espace buccodentaire restant. Conséquence : elle se retrouve souvent emprisonnée sous les tissus de la bouche, n’est pas complètement sortie ou encore, est mal positionnée, ce qui limite son entretien.

 

L’extraction des dents de sagesse peut être souhaitable lorsque les problèmes suivants surviennent :

 

  • Le manque d’espace : Les dents de sagesse n’auront pas assez de place en bouche pour faire leur apparition (même si elles poussent droit).

  • L’enflure, le rougissement des tissus et la douleur : Le positionnement de la dent de sagesse rend celle-ci plus vulnérable à l’entrée de bactéries qui s’infiltreront entre la gencive et la dent, créant ainsi ces symptômes.

  • La possibilité de caries : Tout comme les autres dents, les dents de sagesse ne sont pas à l’abri de bactéries qui peuvent causer des caries. De par leur position (loin dans la bouche), elles sont plus difficiles d’entretien et par conséquent, souvent plus propices à la carie.